Exposition « Poetica de la Melancolia », Luis Alberto Hernandez

18 mars 2017  > 8 mai 2017 Exposition

Le Centre des monuments nationaux accueille l’exposition « Poética de la Melancolia » de Luis Alberto Hernandez du samedi 18 mars au lundi 8 mai 2017 à l’Abbaye de Cluny.

  

Le cadre majestueux du Farinier de l’abbaye de Cluny reçoit pendant deux mois les couleurs lumineuses des œuvres de Luis Alberto Hernandez.

Un partenariat entre l’association France-Venezuela et l’association Carora France – basée à Cluny a permis la rencontre inédite de cet artiste avec le lieu. Les deux associations œuvrent pour favoriser les échanges entre la France et le Venezuela, avec pour Carora France des actions d’ordre humanitaire.

L'artiste

Luis Alberto Hernandez est un artiste d’origine vénézuélienne. Il est né le 15 novembre 1950 à Puerto La Cruz. A l’âge de 18 ans, il intègre une école d’arts plastiques et entreprend en parallèle une large réflexion spirituelle avec le révérend Puerta. Il réalise sa première exposition individuelle en 1987, intitulée « poétique du sacré ». 

Luis Alberto Hernandez est résolument un artiste de la diversité culturelle et de l’universalité spirituelle : son œuvre est empreinte de toutes les cultures de l’Humanité. Tout son art est né de ses expériences personnelles, de sa spiritualité et de ses questionnements mystiques : en effet, ses questionnements sur le monde nourrissent pleinement son œuvre. En réunissant toutes les grandes religions et les croyances populaires - d’ordre mystique - humaines, le sacré occupe une place prépondérante dans son œuvre. Hernandez cherche à révéler, donner à voir dans ses œuvres l’invisible, l’insondable, le métaphysique, l’immatériel, l’intouchable, non seulement à la vue mais aussi à l’esprit. Il représente l’union du mystique et du réel, de l’irrationnel et du rationnel, du tangible et de l’immatériel.

L'exposition

L’exposition « Poetica de la Melancolia (Poétique de la mélancolie) » présentée au Farinier de l’abbaye de Cluny est à concevoir comme un voyage initiatique. La force du travail de l’artiste réside dans l’utilisation qu’il fait de la couleur et de la matière. Il utilise principalement l’or (feuille d’or), l’ocre, le noir, le bleu, le rouge.  Pour exemple, l’or signifie la fascination des hommes pour ce qu’ils veulent avoir, le rouge quant à lui rappelle le sang mais aussi la passion, le bleu renvoie à la spiritualité comme en Chine. L’écriture est l’élément central de son œuvre ; elle atteint presque le statut d’icône. L’artiste organise les écritures dans un contexte visuel qui navigue entre singulier et composé : un symbole, un mot, un texte se détache des autres, mis en relief, tout en faisant partie intrinsèquement du tout.

Informations pratiques

Du 18 mars au 8 mai

Plein tarif : 9€50
Tarif groupes (20 pers. Mini) : 7€50
Gratuit pour 18-25 ans ressortissants de l’UE
Gratuit pour les moins de 18 ans